ACIDE HYALURONIQUE BIO

INCI : (HYDROLYZED) SODIUM HYALURONATE
Origine : Blé

Vous le savez, l'acide hyaluronique est une molécule très prisée par l'industrie cosmétique. Naturelle et non-toxique pour la peau, il est très utilisé en cosmétique bio. Célèbre pour son action hautement hydratante et sa capacité à combler les rides, il est incorporé à de nombreux soins anti-âge, et pour cause ! Nous vous proposons de découvrir ici tous les bienfaits de l'acide hyaluronique pour comprendre combien votre peau l'adorera. 

 

 Acide Hyaluronique

 

Une molécule naturelle et certifée bio

L’acide hyaluronique est une molécule naturelle, présente chez tous les êtres vivants. C'est un glycosaminoglycane composé de milliers de molécules de sucre, présent dans de nombreux tissus de l'organisme. On le retrouve principalement présent dans le derme où il joue un rôle primordial dans la fermeté, l’élasticité de la peau. Avec le temps, la synthèse d’acide hyaluronique diminue du fait du vieillissement naturel de la peau auquel s’ajoute la dégradation de l’acide hyaluronique liée à l’environnement extérieur, à nos modes de vie (stress, UV, exposition croissante à la pollution et la lumière bleue...)

Chez SYHA, nous utilisons un acide hyaluronique végétal, obtenu à partir du blé par fermentation bactérienne (non-OGM) et certifié bio par Ecocert. Ce dernier présente une meilleure affinité avec la peau que l'acide hyaluronique de synthèse obtenu par des procédés chimiques.  

 

Un actif hydratant & anti-âge d'exception

Découvert en 1934, ce n’est que dans les années 2000 que l’acide hyaluronique commence à être utilisé en médecine esthétique. Il possède en effet des propriétés hydratantes et lissantes exceptionnelles, qui sont étroitement liées.

Sa structure lui permet de capturer de grandes quantités d’eau (plus de 1000 fois son poids !) à la manière d’un éponge et possède par ailleurs une viscosité particulière qui lui permet de combler les espaces interstitiels.

Chez SYHA, l’acide hyaluronique est incorporé sous différentes formes pour cibler l’ensemble des mécanismes biologiques visant à traiter la ride. 

1. Un acide hyaluronique de haut poids moléculaire qui forme un film liftant non occlusif à la surface de la peau. Il retient l’eau dans les cellules pour une action comblante et lissante optimale.

2. Un acide hyaluronique de poids moléculaire intermédiaire qui offre une hydratation prolongée de la peau permettant une action repulpante et un effet volumateur immédiat

3. Un acide hyaluronique de bas poids moléculaire - breveté - biomimétique de l’acide hyaluronique naturel. Il relance la synthèse naturelle du collagène de la peau pour combler les rides et lutter contre les signes de l’âge.

Acide hyaluronique

Elixir lissant hydratant immédiat
Un gel fluide ultra-concentré, enrichi de trois acides hyaluroniques de poids moléculaires différents. 

Efficacité prouvée & mécanismes biologiques

1.       Booste l'hydratation

Au-delà de ses propriétés hygroscopiques exceptionnelles qui lui permettent de retenir de grandes quantités d’eau, l’acide hyaluronique stimule la synthèse des protéines constitutives des jonctions intercellulaires(1), améliorant ainsi la cohésion de la barrière cutanée. Une bonne hydratation permet de réduire significativement la rugosité de la peau(2).

2.       Booste la synthèse du collagène

Le collagène est une protéine majoritaire de la MEC, synthétisée par les fibroblastes  C’est une protéine de soutien du derme, dont la quantité diminue avec l’âge.  S'il existe 28 types de collagènes différents, le collagène I demeure le plus abondant de la peau et représente 80% du collagène dermique. L'acide hyaluronique booste la synthèse de collagène I(3) contribuant ainsi fortement à l’amélioration de la fermeté de la peau.

 

(1)    Test in vitro – mesure de l’expression des protéines ZO-1 (+29%) et Occludine (+39%), protéines constitutives des jonctions serrées des kératinocytes.

(2)    Test in vivo – 22 volontaires pendant 28 jours – mesure de la rugosité de la peau (-66%) scorage clinique

(3)    Test in vitro – mesure de l’expression de collagène I (+21%) par des fibroblastes humains issus de chirurgie plastique